20 avr. 2018

Formation VFR de Nuit

J'attendais ça depuis octobre!
Je m'étais mis d'accord avec un instructeur pour faire la formation VFR de nuit. Mais c'était le grand chassé-croisé entre les disponibilités et la météo.

Cette semaine, la météo est exceptionelle, un anticyclone est planté sur la France et le temps est propice aux vols.
Cette semains, je suis dispo, c'est le moment.

Hier soir, première séance de théorie, puis vol local suivi de tours de piste.
J'ai beau avoir fait des dizaines de vols de nuit simulateur, ça n'avait rien à voir. La magie de la nuit, autres repères.. j'étais vraiment en dehors de ma zone de confort. Mais c'est la qu'on apprend.

Ce soir, c'est la navigation. Direction Troyes, en passant par CLM et Rebais, suivant l'itinéraire VFR Nuit publié.
Départ de LFPP, pour rejoindre la route entre Nanteuil et CLM à 1500ft
La route prévue, qui est la même pour le retour!
Nous avions initialement prévu comme dégagement Vatry (pour l'aller) et Beauvais (pour le retour), mais Vatry demande une PPR hors horaires de contrôle, et Beauvais est fermé entre 23h et 7h par NOTAM..
Auxerre et Melun sont accessibles, et finalement retenus comme solutions.
Le plan de vol est déposé, et accepté dans la foulée. L'avion est avitaillé, et nous voila prêts.


Visite prévol
 

Mise en route à l'heure prévue, et nous roulons pour la 07.

Départ dans l'axe et montée vers 1500ft, pour intercepter le radial 155° de CLM, sur l'itinéraire publié.


La ville du Plessis, et la piste du terrain... et au fond, Roissy et ses éclairages!
J'appelle la tour du Bourget pour activer le plan de vol, et nous voila autorisés à suivre la navigation.
La nuit tombe rapidement, et nous sommes bientôt dans l'obscurité.
J'eesaie de contacter Paris Info, mais ils doivent déjà dormir...
Coulommiers arrive, cap à gauche pour aller chercher le village de Rebais. Ensuite directe vers Troyes.

Nous y arrivons une vingtaine de minutes plus tard, après avoir laissé la centrale de Nogent sur notre droite, et survolé des champs d'éoliennes. Des clignotants rouge à perte de vue!

Arrivée sur la ville de Troyes!
Le tableau, éclairé juste ce qu'il faut. Une fois les yeux habitués à l'obscurité, c'est suffisant.
Je déclenche le PCL, et la piste s'illumine la ou je la cherchais! Bingo!
Elle est en intensité faible, mon FI m'avait parlé d'éblouissements en cas d'éclairage trop fort. Il redéclenche l'alternat pour passer en forte intensité, et cette fois on ne peut vraiment pas la rater, même à 5-6 nautiques! C'est joli, avec la ville en arrière plan.

Verticale, et je m'intègre en vent arrière pour la 17. On fera simplement un toucher.
Le tour de piste est un peu moins à l'étroit qu'au Plessis, et le PAPI aide bien pour se mettre sur le plan!
La piste est plus grande aussi, ça fait tout de suite "gros aéroport"!
Et je trouve que je m'en sors pas trop mal sur l'arrondi... mieux qu'hier au Plessis
Toucher, reconfiguration de la machine et on repart!
Verticale Troyes, et intégration
Finale 17, sur le plan! :)
Montée, et prise de cap retour!
Cap retour, vers Rebais.
Je grimpe assez rapidement vers mon altitude de croisière pour être au dessus des éoliennes que nous allons croiser.
On distingue déjà la centrale de Nogent, puis La Ferté-Gaucher, et Coulommiers. Juste derrière, on devine le dôme lumineux du bassin parisien.

Vue sur la région Parisienne
Vertical de Rebais ,à l'heure prévue!
Le terrain de Coulommiers est dans un grand trou noir. Le VOR me tire vers lui, mais je peux presque naviguer totalement à vue étant donné que je connais le coin.
Je pense à la dernière minute à mettre le DME pour confirmer la distance, et je vire ver Nanteuil pile à la verticale de Coulommiers.
Descente vers 1500ft pour la dernière branche, nous laissons Meaux sur la gauche.

Rebais, au retour
Coulommiers
Nous croisons les axes de Roissy. On distingue très bien les quatre pistes. Ce serait presque une invitation à aller y poser les roues! :)

Nanteuil est en vue, ainsi que le Plessis. Les lumières du centre commercial sont bien visibles!
J'attends d'être à 2 minutes du terrain pour allumer la piste avec le PCL. Le vent est faible, personne d'autre n'est aux abords, je décide de m'intégrer directement en base pour la 25. Ça évitera de survoler les villages voisins.

Ce coup la je suis bien sur le plan, mais une fois de plus je me fais surprendre par le sol qui arrive un peu vite. Bon, posé pas casé, c'est l'essentiel.
Retour au parking, et arrêt de mon brave India X-Ray!
La trace complète de la nav!
En faisant les papiers, je pense subitement à la clôture du plan de vol! Vite, le téléphone, j'appelle le BRIA et c'est chose faite!

Un vol très sympathique. Je n'irai pas jusqu'à dire que c'était une promenade de santé, mais je me suis toujours senti devant la machine. Un vol bien préparé, et pas plus compliqué que les autres.
Simplement de nouveaux repères et réflexes à prendre.

Vivement les prochains vols de nuit!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire